Les étudiants sont attirés par le métier d’expert-comptable

Les étudiants sont plutôt attirés par le métier d’expert-comptable par le salaire qui est attrayant, la diversité des missions ou la bonne employabilité.

31 % des jeunes rêvent d’exercer les métiers de l’expertise comptable/audit ; 26 % y ont pensé en premier lieu car ils le voient comme un métier intéressant, passionnant et intellectuellement stimulant ; 25 % y sont attirés par les perspectives salariales ; et 24 % sont motivés par la diversité du travail et des missions.

45 % des jeunes projette de suivre une carrière en cabinet d’expertise comptable creil et d’audit, contre 15 % qui veulent tenir le poste de directeur comptable ou financier dans une entreprise. Travailler dans une entreprise avec un diplôme d’expertise comptable, au lieu d’exercer dans une PME c’est moins le valoriser. Les étudiants réfléchissent bien à ce choix et sont conscients des réalités de l’exercice de ce métier. En effet, 81 % pensent devoir travailler 50 heures certaines semaines ; 95 % se disent leurs vacances et de RTT seront peu ; et 93 % savent déjà qu’ils seront stressés.

Un salaire qui séduit

Malgré ces points noirs, 66 % des jeunes voient déjà que le métier d’expert-comptable ne les fera pas chômer. En sortant de leurs études, les jeunes professionnels trouveront certainement un travail avec le bagage universitaire minimum. Ils pensent déjà au salaire qu’ils vont recevoir, et près des deux tiers des étudiants espèrent gagner plus de 23.000 euros bruts annuels grâce à leur premier emploi en cabinet, et 23 % s’attendent à être rémunéré de 28.000 euros minimum. Entre chaque strate de l’ordre de 10 %, une augmentation salariale peut s’ajouter à ce salaire déjà attrayant, puisqu’un expert-comptable peut toucher 60.000 euros bruts annuels après 6 ou 7 ans de carrière.

Cependant, il faut savoir qu’en plus d’un salaire correct, les futurs experts-comptables ont besoin de formation, allant au-delà des règles imposées par les instances de tutelle, désirent profiter d’horaires aménagés en dehors des périodes de travail intense, et sont très à l’écoute de la qualité de vie au travail.

Les cabinets devront se plier aux exigences des jeunes experts-comptables. Malgré le fait que plusieurs postes sont occupés dans les banques d’affaires, on peut observer le ce métier progresse et attire beaucoup de jeunes. En effet, ils passeront moins de temps devant leur écran à manipuler des chiffres et effectuer des bilans, et auront plus de tâches, fortement accompagnées, par le chef d’entreprise.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire