3e édition du concours du meilleur développeur de France

concours-du-meilleur-dev-de-france

C’est en 2013 que le premier concours du meilleur développeur de France a été lancé et qui a sacré Olivier Hamon de meilleur ‘dev’ de France. L’édition 2015 a été organisée le 12 mars dernier par l’École 42.

L’École 42

Il s’agit d’un établissement informatique ouvert par Xavier Niel en mars 2013. Il est sis au boulevard Bessières dans le 17e arrondissement. Il doit son nom ‘42’ au nombre proposé par le superordinateur en répondant à la question à propos de ‘l’univers, la vie et le reste’ dans le livre de Douglas Adams : ‘Guide du voyageur galactique’. Lors du concours, ce sera aux participants de découvrir la ‘solution ultime’.

Une épreuve de 2h30

Pour le concours 2015, ils ont été entre 800 à 1 000 développeurs à avoir participé au concours. Les participants, en équipe ou en solo, ont eu 2h30 pour démêler le maximum de problèmes possibles à travers des algorithmes selon les langages suivants : C, C++, C#, Ruby, JAVA, PHP et Python.

Pas plus de 500 participants en 2013

Depuis 2013, le nombre de participants à ce concours a beaucoup augmenté puisqu’à la première édition, ils se comptaient entre 300 à 500 seulement. Olivier Hamon, étudiant âgé de 23 ans, a réussi à résoudre 8 problèmes sur 11 en seulement deux heures de temps. Il a remporté le titre de champion 2013 avec 10 000 euros et un nouveau job.

Un champion modeste

Olivier Hamon a remporté haut la main la compétition, mais il a gardé les pieds sur terre. Le soir de sa victoire, de nombreuses propositions de travail lui ont été faites, mais le jeune homme a choisi de rester stagiaire chez SAP. Quelques heures après les résultats, le champion a trouvé sur son bureau chez SAP un contrat d’embauche pour le poste d’ingénieur développement qu’il a accepté.

La French Tech au cœur du concours

Le concours ne consiste pas seulement à mettre à jour les plus grands développeurs du moment, mais à promouvoir cette profession mal connue, mais qui est la base de la communication de demain. C’est pour cela que les grosses firmes viennent choisir leurs nouveaux poulains à la sortie du concours, car on compte tout de même une pénurie de 35 000 développeurs en France. Pour avoir les meilleurs, ce concours est le terrain de chasse adapté.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire