Google et PwC : Les étudiants des écoles de commerce rêvent d’y travailler

etudiants

Pour la 7e fois successive, Google a été choisi par les étudiants comme l’entreprise la plus attractive. Les étudiants des écoles de commerce mettent à la 2e place PwC et à la 3e place Ernest&Young. Pour les écoles d’ingénieurs, on retrouve encore l’indétrônable Google, suivi de Microsoft. Apple figure à la 3e place et BMW Group à la 4e, tandis que Samsung se classe à la 11e place.

L’enquête a été faite chez 242 000 étudiants venant principalement des écoles d’ingénieurs et de commerce. Pour se trouver dans le classement, chaque entreprise doit se trouver dans le top 90% des sociétés nationales les plus prisées par les étudiants du pays. Le classement est publié annuellement par Universum.

Parmi les entreprises les plus représentées dans le classement, on trouve notamment la filière Énergie, la filière Automobile et la filière Produits de Grande Distribution.

Concernant les sociétés françaises, il y a Schneider Electric, L’Oréal, Schlumberger et LVMH. L’Oréal se rapproche progressivement du top 10 des employeurs les plus prisés par les étudiants en commerce puisqu’il se trouve à la 11e place pour cette année. LVMH, malgré une légère baisse aux États-Unis, est toujours réputée dans les écoles de commerce. Schlumberger n’attire plus les écoles d’ingénieurs. Et pour Schneider Electric, elle attire de plus en plus.

Que veulent les jeunes ?

Les étudiants en management et commerce apprécient surtout les entreprises qui proposent une meilleure place au niveau de la formation, du développement professionnel et qui favorisent une augmentation des revenus. Ils ont peur de ne pas évoluer au niveau de leur poste. Cette crainte est bien comprise par les cabinets d’audit à l’instar de PwC, Ernest&Young, Deloitte et KPMG et ils ne cessent de rassurer les étudiants à ce propos.

Le secteur bancaire est aussi en pleine ascension en raison de la croissance des établissements d’investissement : Barclays +8, Goldman Sachs +4…

Pour leur part, les futurs ingénieurs aimeraient commencer dans un milieu créatif favorable à l’entreprenariat et à l’innovation. Ils se focalisent surtout dans l’électronique, la production, les services informatiques, les logiciels et l’industrie.

La grande consommation est également un domaine qui attire les ingénieurs. Par contre, les étudiants sont moins séduits par le secteur de l’énergie notamment en raison de la baisse du nombre d’investisseurs et celle du prix du pétrole.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire